LE PARIS MAÇONNIQUE DANS LIBÉRATION

LE PARIS MAÇONNIQUE DANS LIBÉRATION

LE PARIS MAÇONNIQUE DANS LIBÉRATION

15 mai 2018

Voici un article paru dans Libération le 11 mai 2018 écrit par Bernadette Sauvaget qui vous invite à la découverte du Paris Maçonnique !

EXTRAIT :

Discrète ou secrète, la franc-maçonnerie ? Le mystère, en tous les cas, entretient les légendes. Pourtant, les portes s’ouvrent assez facilement pour découvrir (un peu) ce qu’elle est. Ce qui est le plus fascinant sans doute, c’est l’appropriation et l’utilisation des symboles. Balade ésotérique dans Paris. Rue Cadet, au siège du Grand Orient de France (GODF) (1), derrière une façade moderne peu engageante, la bâtisse, un ancien hôtel particulier acheté au XIXe siècle, abrite 21 temples (2). S’y succèdent les «tenues» (réunions) des loges qui ont lieu chaque quinzaine, sous la houlette du «vénérable maître», élu par ses pairs. Un temple maçonnique, c’est en fait un condensé de symboles qui ont marqué la culture occidentale et que la franc-maçonnerie a déployés à sa manière. Toujours sans fenêtre, il est censé représenter symboliquement celui de Salomon.

Son agencement est fait d’invariants. Sa forme est rectangulaire et on y pénètre par l’ouest. La porte d’entrée est flanquée de deux colonnes jumelles, nommées Jakin et Boaz, en référence au Temple de Salomon, seuil qui permet de passer d’un monde à l’autre, du profane à celui des initiés. A l’Orient (à l’est), se trouve le bureau où siège le vénérable, surplombé par le «delta lumineux», un triangle contenant un œil, encadré du Soleil et de la Lune. Au pied de l’estrade sont posées, d’un côté, une pierre brute et de l’autre, une pierre cubique à pointe, symbolisant le «chemin» à parcourir. De chaque côté, une rangée de sièges où s’assoient les francs-maçons. Au sol, un pavé mosaïque alterne carrés noirs et blancs et au plafond, se déploie une voûte étoilée.

Rue Cadet, au siège labyrinthique du GODF, les époques se percutent. Le temple Arthur-Groussier, datant de 1850, est l’un des plus remarquables, celui où sont accueillis, en visite, les hommes politiques et les personnalités. Le plus spectaculaire, sans doute, est le temple Lafayette, avec ses drapeaux de l’Indépendance américaine. D’un point de vue patrimonial, le plus intéressant est le temple Joannis Corneloup, ouvert en 1924, de style Art-Déco. (suite sur le site)

1 commentaire

J'ai visité l'an dernier, c'est instructif pour un initié comme pour un profane en recherche, je recommande vivement à tous.
Bien fraternellement,
Jean.

Posté le 21/10/2018 à 16:55
Par jeanvives

Ecrivez votre commentaire

Écrire de bonnes critiques peut aider les autres à s'améliorer.